Accueil FINANCES Débat sur le FCFA : L’Afrique centrale entre dans la mouvance

Débat sur le FCFA : L’Afrique centrale entre dans la mouvance

DR.

Après Libreville, il ya quelques jours, le débat sur le franc de la Communauté financière africaine (FCFA), s’est déporté sur Douala au Cameroun.

Cela ne souffre d’une constatation, la place du Franc CFA pour l’émergence des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) préoccupe de plus en plus les investisseurs de la sous-région Afrique centrale.

Un débat sur la problématique cette devise, placé sous le thème « FCFA : Atout ou frein à l’émergence des pays de la zone CEMAC », a été récemment organisé à Douala, au Cameroun, à l’initiative du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM).

Sujet passionnant et passionné, l’appartenance de quatorze pays d’Afrique à la zone Franc CFA constitués essentiellement d’anciennes colonies françaises ne laisse personne indifférent. Politiques, investisseurs, analystes économiques et financiers, étudiants, citoyens ordinaires, Africains ou pas, chacun y va de son avis.

Cela se comprend, la politique monétaire fait partie des stratégies de développement, le GICAM estime qu’il est idoine d’engager un débat « dépassionné » sur le sujet, afin de recueillir des avis éclairés qui enrichissent le débat et favorisent la prise de bonnes décisions.

Sous des intervenants prenaient part au premier débat patronal, le nouveau rendez-vous du GICAM sur les questions économiques et de l’entreprise. La problématique étant de montrer si les pays de la CEMAC et ceux de l’Union économique et monétaire ouest-Africain (UEMOA) ne subissent pas des effets néfastes du fait de leur « non-souveraineté monétaire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here