Accueil LA UNE Des prévisions de baisse de la dette des pays de la zone...

Des prévisions de baisse de la dette des pays de la zone CEMAC en 2018

En cohérence avec un cadre macro-économique plus favorable et des mesures de consolidation budgétaire inscrites dans les programmes financiers de quatre pays avec le Fonds monétaire international (FMI), selon la BEAC, le rythme d’accroissement de la dette publique devrait ralentir.

L’encours de la dette devant s’établir à 45,5 % du PIB (dont respectivement 32,4 % pour la dette extérieure et 13,0 % pour la dette intérieure), contre 48,4 % du PIB un an plus tôt (soit respectivement 32,9 % pour la dette extérieure et 15,4 % pour la dette intérieure).

En revanche, le ratio du service de la dette sur les recettes budgétaires se situerait à 17,3 % en 2018, contre 16,7 % en 2017, et celui du service de la dette rapportée aux exportations de biens et services reviendrait à 8,9 % en 2018, contre +9,0 % en 2017. La situation par pays se présenterait comme suit :

Encours de la dette publique extérieure en pourcentage du PIB

Cameroun (25,4 % contre 24,1 % en 2017), République Centrafricaine (35,9 % après 38,9 % un an plus tôt), Congo (82,0 % contre 97,2 % en 2017), Gabon (41,7 % contre 40,4 % un an auparavant), Guinée Equatoriale (11,1 % après 11,2 % en 2017) et Tchad (18,9 % contre 19,2 % un an auparavant).

Service de la dette extérieure rapporté aux recettes budgétaires

Cameroun (10,6 % contre 8,8 % en 2017), République Centrafricaine (6,6 % après 4,3 % en 2017), Congo (32,0 % contre 24,0 % en 2017), Gabon (18,2 % contre 28,0 % en 2017), Guinée Equatoriale (10,4 % contre 7,3 % un an plus tôt) et Tchad (23,6 % contre 30,0 % en 2017).

Service de la dette extérieure rapporté aux exportations de biens et services

Cameroun (8,7 % après 7,1 % en 2017), République Centrafricaine (3,7 % contre 2,0 % en 2017), Congo (12,4 % contre 9,5 % un an plus tôt), Gabon (8,1 % contre 13,9 % en 2017), Guinée Equatoriale (4,7 % après 3,1 % un an auparavant) et Tchad (8,3 % contre 12,1 % en 2017).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here