Accueil GOUVERNANCE Le FMI appelle le Gabon à adopter une politique économique vigoureuse

Le FMI appelle le Gabon à adopter une politique économique vigoureuse

C’était à la faveur de l’achèvement de la troisième revue de l’accord élargi de mécanisme de crédit en faveur du Gabon par le conseil d’administration du FMI, le 19 décembre dernier, à Washington, aux Etats-Unis.

Malgré une certaine amélioration des résultats dans le cadre de l’accord de Mécanisme élargi de crédit ainsi que l’approbation d’un décaissement de près de 57 milliards de FCFA, le Fonds monétaire international (FMI) appelle les autorités gabonaises à poursuivre l’assainissement des finances publiques et d’opérer des réformes cruciales, afin de réaliser une croissance vigoureuse.

Car, selon le FMI, les autorités ont pris des mesures importantes et difficiles pour maintenir le programme en bonne voie en dépit des élections législatives d’octobre 2018. Cependant, la reprise économique demeure fragile.

Dans ce cadre, prescrit l’institution financière internationale, « il est nécessaire de poursuivre l’assainissement des finances publiques et d’opérer des réformes cruciales pour réaliser une croissance vigoureuse et durable. Il s’agit de s’employer de manière résolue à accroître les recettes non pétrolières et à maîtriser les dépenses non prioritaires, tout en protégeant les dépenses sociales et l’investissement ».

« Il s’avère tout aussi prioritaire, de renforcer l’exécution du budget et la gestion des recettes pétrolières, ainsi que de continuer d’améliorer la gestion de trésorerie et la gestion de la dette », poursuit le FMI.

Selon l’institution de Bretton Woods, « Il est essentiel pour la croissance de préserver la stabilité du secteur financier. Les autorités ont l’intention d’accélérer la liquidation des trois banques en difficulté et de s’attaquer promptement au niveau excessif des prêts improductifs afin de contribuer à la stabilité financière, ainsi que de promouvoir le crédit au secteur privé et la croissance ».

« Malgré tout, le programme du Gabon continue d’être appuyé par la mise en œuvre de mesures et de réformes d’accompagnement par les institutions régionales dans les domaines de la réglementation des changes et du cadre de politique monétaire, et de contribuer à une augmentation des avoirs extérieurs nets régionaux, ce qui est essentiel pour garantir le succès du programme. », relève le FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here