Accueil LA UNE Gabon : Les exportations d’huile de palme à destination de l’Europe ont...

Gabon : Les exportations d’huile de palme à destination de l’Europe ont rapporté 1,6 milliard de FCFA au 3e trimestre 2018

Cette performance ne cache malheureusement pas, la légère baisse des exportations du secteur hors pétrole en légère baisse.

En effet, pour la première fois depuis 2016, les exportations hors pétrole du Gabon ont enregistré une légère baisse (-1,6%), suite à la contraction de la demande des produits tels que les bois sciés, le caoutchouc et l’huile de palme.

Dans ce tableau des ventes, la baisse des exportations de bois sciés (-16,2%) s’explique par la diminution des ventes vers les continents européen (-30,1%), africain (-28,5%) et asiatique (-4,4%) liée aux difficultés logistiques au niveau du Port d’Owendo.

En effet, de nombreuses entreprises n’auraient plus d’espace disponible pour le stockage des caisses en placage. De plus, l’insuffisance des navires entraînerait le blocage de plusieurs conteneurs.

La chute de la valeur des exportations de caoutchouc naturel (-30,6%) fait suite, en partie, à la dégradation des cours mondiaux du caoutchouc naturel et au repli des ventes à destination de l’Europe (-36,3%) et de l’Asie (-59,3%), ainsi qu’à la baisse de la production nationale.

S’agissant des exportations d’huile de palme, on note une baisse des exportations au troisième trimestre par rapport au deuxième. En glissement annuel, les exportations d’huile de palme sont en baisse de 19,5% à 1,9 milliard de FCFA sur les neufs premiers mois de l’année, malgré la hausse observée des ventes à destination de l’Europe, qui ont quadruplé, passant de 0,4 milliard de FCFA, à 1,6 milliard de FCFA.

On note par contre un recul des ventes à destination du Bénin, du Cameroun et du Mozambique à fin septembre 2018.

Les exportations du secteur minier ont quant à elle, enregistré une forte hausse 25,6% (+21,2% pour les minerais de manganèse et +4,4% pour le ferro-sillico manganèse). Cette évolution a été favorisée par une augmentation des commandes des industries sidérurgiques émanant, notamment de la Chine (pour le minerai de manganèse) ainsi que de la Norvège et du Vietnam (pour le ferro-silico-manganèse), d’une part, et une augmentation de la valeur taxable au niveau du cordon douanier de ce produit, d’autre part.

Les commandes des produits dérivés du pétrole ont également augmenté de 4% suite, notamment, à l’amélioration des achats des pays du continent européen (Pays-Bas, Grande-Bretagne, etc..) et du Continent africain (Congo, Bénin et Maroc).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here