Accueil COOPÉRATION La coopération Algero-gabonaise s’enrichit de nouveaux accords économiques 

La coopération Algero-gabonaise s’enrichit de nouveaux accords économiques 

Les deux pays viennent de parapher plusieurs accords et mémorandums d’entente en vue d’impulser une nouvelle dynamique à leur partenariat économique ainsi qu’à leurs échanges commerciaux.

Ces accords ont été paraphés le 1er décembre 2018, en marge d’une exposition des produits algériens, qui se tient depuis le 27 novembre au 2 décembre courant dans la capitale gabonaise.

Ils concernent les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électronique, de la photovoltaique, de l’emballage et papier. Les entreprises algériennes signataires sont le groupe Condor, les groupes agroalimentaires Labidi et Agro consulting international (ACI), Tonic industrie, le laboratoire Venus et le groupe Géant Electronics.

Le groupe Condor, qui propose des solutions en panneaux solaires fabriqués par sa filière Condor Photovoltaïque ainsi que des produits électroniques, a conclu un accord avec deux entreprises gabonaises qui sont Permalen, spécialisée dans la distribution et la vente des solutions solaires, et la société MSD informatique qui active dans la distribution et la vente des produits électroniques et multimédias.

Selon le représentant de ce groupe algérien, ces deux accords « visent à élargir le champ de distribution des produits de Condor et à s’ouvrir au marché gabonais ».

Pour sa part, Tonic Industrie, entreprise publique de l’industrie de papier et de l’emballage et des arts graphiques, a signé un protocole d’accord avec l’entreprise gabonaise « Green Net Service » pour la mise en place d’un réseau de distribution de ses produits au Gabon.

A l’issue de la cérémonie de signature de ces accords, les opérateurs algériens signataires ont déclaré à l’APS que ces accords ont pour objectif de « donner un nouvel élan à la coopération économique entre l’Algérie et le Gabon ».

Quant aux autres opérateurs participant à cette foire dédiée exclusivement aux produits algériens, ils ont salué la tenue de cette manifestation qui leur a permis, selon eux, d’établir des contacts en vue de s’ouvrir au marché africain à travers le Gabon, frontalier du Congo, de la Guinée équatoriale et du Cameroun.

Par ailleurs, en marge de cette exposition algérienne, le secrétaire général du ministère du Commerce, Chérif Omari, qui a conduit la délégation algérienne, s’est entretenu avec M. Eric Chesnel, Conseiller spécial chargé de mission du président gabonais, avec lequel il a abordé le partenariat bilatéral.

Les deux parties ont mis en relief l’importance de renforcer la coopération entre l’Algérie et le Gabon pour diversifier l’économie des deux pays. A cet effet, M. Chesnel a salué les efforts consentis par l’Algérie visant la diversification de son économie ainsi que la diversité des produits exposés à cette foire.

Dans ce sens, il a exprimé l’engagement du Gabon à nouer des partenariats « bénéfiques » avec les opérateurs algériens dans plusieurs domaines notamment l’agroalimentaire et l’industrie. Chesnel a ainsi appelé les opérateurs algériens à saisir les opportunités qu’offre le marché gabonais afin d’établir de « véritable passerelles » de coopération entre les deux pays.

Pour sa part, M. Omari a exprimé la « forte volonté » de l’Algérie de coopérer avec le Gabon dans des secteurs porteurs de bénéfice. De plus, il a saisi l’occasion pour évoquer les difficultés que rencontrent les opérateurs algériens, telles les taxes et droits applicables à l’importation de certains produits au Gabon.

Lors de sa visite à l’exposition, la ministre de l’Industrie gabonaise, Mme Estelle Ondo, s’est engagée à prendre en considération les difficultés rencontrées par les opérateurs algériens pour investir au Gabon.

Pour rappel, dans le cadre du déploiement d’une nouvelle dynamique à travers diverses manifestations économiques algériennes à l’étranger, celle de Libreville a été précédée, cette année, par celles organisées à Washington, Bruxelles, Nouakchott et Doha et est suivie par une autre à Dakar (Sénégal) qui a débuté le 29 novembre dernier.

Cette manifestation économique algérienne à Libreville, qui se tient avec la participation de 70 entreprises algériennes, entre dans le cadre des recommandations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a appelé à s’orienter vers les marchés africains et à asseoir des ponts logistiques contribuant dans la dynamisation du commerce et de la coopération économique algéro-africaine qui demeure en-deçà des potentialités existantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here