Accueil DEVELOPPEMENT DURABLE Déforestation : le WWF veut culpabiliser les pays consommateurs

Déforestation : le WWF veut culpabiliser les pays consommateurs

Les importations françaises de soja, cacao, bœuf & cuir, huile de palme, caoutchouc naturel, bois et pâte à papier), ces cinq dernières années ont potentiellement contribué à déforester 5,1 millions d’hectares, soit deux fois la superficie de la Bretagne, constate le WWF dans une nouvelle étude intitulée « Déforestation importée : arrêtons de scier la branche ! « 

« Afin de réduire notre impact, il existe plusieurs solutions : réduire notre empreinte globale de 14,8 millions d’hectares en consommant moins, et réduire notre exposition au risque de déforestation en consommant mieux. Nos importations à risque ne concernent qu’1/3 de notre empreinte totale, mais elles génèrent des conséquences particulièrement néfastes pour les écosystèmes et les populations. Les acteurs français devraient prioriser leurs efforts sur les matières premières dont la part d’importations de pays à fort niveau de déforestation est la plus enlevée, c’est-à-dire l’huile de palme (biodiesel, savons…), le soja (présent indirectement, via l’alimentation animale, dans la viande, les oeufs, produits laitiers…), le cacao (tablettes de chocolat…) et le caoutchouc naturel (pneus). Elles représentent à elles quatre 3,5 millions d’hectares sur les 5,1 millions d’hectares totaux à risque de déforestation. Les pays qui les produisent sont le plus souvent situés en zones tropicales, où les forêts sont extrêmement riches en biodiversité́ » observe le WWF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here