Accueil GOUVERNANCE L’ambassade de France près le Gabon finance les acteurs non étatiques à...

L’ambassade de France près le Gabon finance les acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions de FCFA

Ce mécanisme s’inscrit dans le cadre du programme Projet innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA), de l’ambassade de France près le Gabon.

Selon la représentation diplomatique française, ces financements reviennent aux ONG, ‘’Femme Lève -toi, chef de file, et Warris ainsi qu’aux associations, Entraide et Goodwill-Gabon. Par aillurs, cet accompagnement est censé permettre à ces structures de mettre en œuvre des activités génératrices de revus (AGR) au profit des familles ayant des personnes vivants avec un handicap.

Pour le chef de mission de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Gabon, Bernard Rubi, «cet accompagnement s’appuie sur un plusieurs raisons. D’abord il vise la création d’activités génératrices de revenus pour les adhérents au programme PISCCA. Dans un second temps, il témoigne de l’attachement du programme au idéaux de ces associations à travailler sans visées lucratives personnelles, mais plutôt pour un intérêt collectif».

Pour la bonne gouverne, le PISCCA constitue un mécanismes unique de l’ambassade de France au Gabon au service du financement de projet de développement portés par les acteurs de la société civiles gabonaise.

En outre, au titre de l’année 2018, son enveloppe est évaluée à 215 000 €, soit plus de 140 millions de FCFA. Cette somme est consacrée au financement de projets portant sur les droits fondamentaux des femmes et des enfants, l’insertion économique de la jeunesse et le développement local, ainsi que le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise. Une attention particulière est par ailleurs portée à la question du genre ainsi qu’à l’usage des technologies de l’information et de la communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here