Accueil INTERNATIONAL Le conflit commercial Chine-Etats-Unis, une opportunité pour l’Afrique ?

Le conflit commercial Chine-Etats-Unis, une opportunité pour l’Afrique ?

U.S. President Donald Trump and China's President Xi Jinping make joint statements at the Great Hall of the People in Beijing, China, November 9, 2017. REUTERS/Jonathan Ernst - RC1C68BB71F0

L’escalade tarifaire entre la Chine et les Etats-Unis profiterait-elle à l’Afrique ? En tout cas à l’Ethiopie, et à son soja, oui. Les autorités douanières chinoises ont indiqué vendredi dernier qu’elles allaient autoriser les importations de soja en provenance d’Ethiopie. Une décision prise dans le sillage du Forum sur la coopération sino-africaine (Fosac) qui s’est déroulé la semaine dernière à Pékin.

L’introduction par Pékin d’une taxe de 25% sur les exportations de soja américain, oblige la Chine, premier acheteur mondial et premier client des Etats-Unis, à diversifier ses sources d’approvisionnement pour cet oléagineux déterminant pour l’alimentation animale. Les sources alternatives sont principalement le Brésil et l’Argentine.

Toutefois, y-a-t-il suffisamment de soja dans le monde hors Etats-Unis pour satisfaire les besoins de la Chine ? Les agriculteurs américains ont vendu pour plus de $12 milliards de soja à la Chine l’année dernière ! Ce qui représente environ 50% des exportations totales américaines de soja.

Le département américain de l’Agriculture (USDA) anticipe une baisse de ses exportations de soja de $800 millions à $21 milliards, avec une diminution tant en volume qu’en valeur en raison de l’affaiblissement de la demande chinoise. Une baisse alors que la production américaine de soja devrait atteindre un niveau record, ce qui devrait peser sur les prix.

Toutefois, souligne l’USDA, les primes pour le soja sud-américain continueront à améliorer la compétitivité du soja américain et des produits sur les autres marchés, ce qui atténuera les effets d’une baisse probable des exportations vers la Chine.

Un certain flou accompagne cette déclaration des douanes chinoises car l’Ethiopie exporte déjà du soja vers l’empire du Milieu. Les exportations se sont élevées à près de 15 000 tonnes, l’année dernière, une goutte d’eau dans les importations chinoises qui se sont élevées à environ 95 millions de tonnes en 2017. Mais, observe Reuters, sur les trois premiers mois de 2018, les exportations de soja de l’Ethiopie ont déjà atteint 13 508 tonnes, soit déjà presque le montant total de 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here