Accueil DEVELOPPEMENT Depuis 2013, la zone économique spéciale de Nkok a attiré 200 milliards...

Depuis 2013, la zone économique spéciale de Nkok a attiré 200 milliards FCfa d’IDE

Le Nouveau Gabon) – Entre l’année de la première implantation de société au sein de la zone économique à régime privilégié de Nkok en 2013, et le mois d’avril 2018, cet espace sous-douane a réussi à attirer près d’une centaine d’investisseurs qui, en cinq ans d’activités, ont réalisé 200 milliards d’investissements directs étrangers sur le site.

Parmi les filières que l’on retrouve à la zone économique de Nkok, il y a l’industrie du bois, la sidérurgie, la métallurgie, la chaudronnerie, la chimie, l’industrie pharmaceutique, les matériaux de construction, l’agro-industrie, etc. Ces unités industrielles ont généré 3 000 emplois directs et réalisent un volume de transactions et d’activités  que l’administrateur général de la zone, Gabriel Ntougou, juge impressionnant.

«La zone consomme en moyenne 720 000 m3 de flux de bois par an, dont 400 000 m3 transformés, sont exportés par l’ensemble des entreprises du secteur bois déjà installées. 7 000 tonnes de fer y sont transformées chaque année.», relate l’administrateur général cité par la presse locale.

D’après les chiffres officiels, la zone réalise chaque mois un tiers des exportations nationales, soit 521 containers de produits divers, exportés à partir du port d’Owendo. Le reste étant assuré par le secteur des hydrocarbures, les mines et les autres opérateurs industriels installés dans le pays.

Opérationnelle à 70%, la zone de Nkok entend devenir dans un horizon très proche, la plaque tournante de la transformation du bois dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here